Facebook Twitter Google +1     Admin


SHANG WENJIE: À LA CLAIRE FONTAINE

20110807225235-kent-welmer.jpg

* Versión en francés de Shang Wenjie,
de la canción "À la claire fontaine": descargar mp3:

À la claire fontaine
M’en allant promener
J’ai trouvé l’eau si belle
Que je m’y suis baigné

Il y a longtemps que je t’aime,
Jamais je ne t’oublierai.
   
Sous les feuilles d’un chêne,
Je me suis fait sécher.
Sur la plus haute branche,
Le rossignol chantait.

Il y a longtemps que je t’aime,
Jamais je ne t’oublierai.

Chante, rossignol, chante,
Toi qui as le cœur gai.
Tu as le cœur à rire…
Moi je l’ai à pleurer.

Il y a longtemps que je t’aime,
Jamais je ne t’oublierai.

J’ai perdu mon amie
Sans l’avoir mérité.
Pour un bouquet de roses
Que je lui refusais…

Il y a longtemps que je t’aime,
Jamais je ne t’oublierais

Je voudrais que la rose
Fût encore au rosier,
Et que ma douce amie
Fût encor à m’aimer.

Il y a longtemps que je t’aime,
Jamais je ne t’oublierai

(Canción tradicional francesa)

* Otras versiones de la letra en Wikipedia

* Versión  de The Choir Of Beijing Takah (de la película "El velo pintado" - para escuchar y descargar mp3

* Más versiones para escuchar y descargar

Foto de portada; escuela de verano de Kent Welmer, vía Gatochy

07/08/2011 15:52. Editado por Gatopardo enlace permanente. RECOMENDAMOS

Comentarios > Ir a formulario

gravatar.comAutor: Emilio

Tres jolie chanson! J'aime avec passion la France! Et aussi en même temps je la hais et la méprise de tout mon coeur. Je ne peux pas lui pardonner certains crimes qiu souillent et endommagent tout ce que j'ai aimé si passionément.

Je te embrasse.

Fecha: 08/08/2011 12:16.


gravatar.comAutor: Gatopardo a Emilio

Ou comme Victor Hugo, dans son poème "À la France" on pourra dire:

"Condamne à la rougeur de t'avouer pour mère.
Tu ne peux pas mourir, c'est le regret qu'on a.
Tu penches dans la nuit ton front qui rayonna ;
L'aigle de l'ombre est là qui te mange le foie ;
C'est à qui reniera la vaincue ; et la joie
Des rois pillards, pareils aux bandits des Adrets,
Charme l'Europe et plaît au monde... - Ah ! je voudrais,
Je voudrais n'être pas Français pour pouvoir dire
Que je te choisis, France, et que, dans ton martyre,
Je te proclame, toi que ronge le vautour,
Ma patrie et ma gloire et mon unique amour !"

Je t'embrasse, moi aussi.

Fecha: 08/08/2011 18:31.


gravatar.comAutor: Emilio

Il m’a fallu du temps pour comprendre le sens du poème. Il s’agit de Prométhée, le voleur du feu, condamné par les dieux jaloux, qui sont la représentation des « rois pillards ». Personne ne pourrait mieux le dire, je n’ajouterais rien aux mots de Victor Hugo. Je choisis de leur rendre hommage en silence respectueux. Tu es une vraie professeur pour moi, je ne cesse de t’admirer et de m’étonner de ton savoir en lissant tes posts bien que je ne suis pas toujours de ton avis. J’ai peur de ton humeur sarcastique. Je te réitère encore mon affection d’élève reconnaissant.

Fecha: 10/08/2011 09:11.


gravatar.comAutor: Gatopardo a Emilio

Ah, que tu est gentil, fiston!

Mais, à mon age, il faut que je lise Rodrigo Cota, parce qu'on loue tous ma sagesse, mais personne loue mes nichons:

"O vejez mala de malo.
Alma biua en seco palo,
biua muerte y muerta vida.
Deprauado y obstinado
desseoso de pecar.
Mira, malauenturado,
que te dexa a ti el pecado
y tú nol quieres dexar."

Alors, mon humeur devient de plus en plus caustique.

Il faut pas me prendre au seriéux!

Je t'embrasse!

Fecha: 11/08/2011 07:05.


gravatar.comAutor: Emilio

J’ai beaucoup ri. Je vous assure que j’aime follement les nichons de las jeunes filles mais l’intelligence et l’humeur est un bon condiment.

Fecha: 11/08/2011 12:22.


gravatar.comAutor: Emilio

Mon français est oxydé. J'ai dû écrire "des" jeunes filles.

Fecha: 11/08/2011 12:26.


gravatar.comAutor: Gatopardo a Emilio

Cette mémére te remercie au nom des nichons des jeunes filles, que que j'aie eu au temps jadis, auxquelles tu rends hommage.

Fecha: 11/08/2011 14:52.


gravatar.comAutor: Alimaña News Redactor-Jefe sin señalar

Esto sí que es un salón de mimís fino y no el Oasis donde paramos los de la 5ª rueda en la NI

Fecha: 11/08/2011 15:41.


gravatar.comAutor: Emilio

Pour la plupart des hommes, nous, il n'ya que trois façons: la violence, la rémunération ou de la pitié. Nous sommes pathétiques! Il serait plus digne d'être asexué.

Fecha: 12/08/2011 10:14.


gravatar.comAutor: Gatopardo

Alimaña:sois pas begueole! Il s'agit de parler français, c'est pas ce que tu penses.

Emilio: j'ai la sensation que les femmes t'on reconté trop de mensonges sur la méchanceté des hommes.

Nous tous, hommes et femmes, nous usons de la ménace, de la prière pour cacher notre desarroi...

Notre détresse -celle des hommes et des femmes- peut-être ne nous font pas dignes du mérit, et non plus du mépris, mais de la pitié.

Bénits soit-ils les hommes et les femmes non emasculées, qui peuvent jouir sans rémords.

Fecha: 12/08/2011 17:39.


gravatar.comAutor: Emilio

Ah, non. Je n'exclus pas que les femmes soient aussi mauvais que les hommes, chacun à sa manière. On considère les relations amoureuses du point de vue psychologique, individuel, et c'est une chose. Ou nous pouvons examiner les relations du point de vue social ou politique, et c'est tout autre chose.

Les femmes et les hommes diffèrent peu dans nos sociétés d'abondance, dans le centre de l'empire, pour ainsi dire. Les contradictions sont rares ici. Mais tenez compte que la violence dans les situations de guerre et l'exploitation économique, si commune dans les pays sous-développés, affectent la plupart des femmes sur la planète. Il ya d'autres priorités que l'angoisse "existentielle" ou la libération sexuelle pour eux. Prêcher à ces femmes que la solution est d'ouvrir les jambes rend le jeu de l'impérialisme et le patriarcat, qui ne sont pas la même chose, mais se renforcent mutuellement.

Je pense que la société occidentale est saturée de pornographie. Les incitations ne manquent pas, sont partout.

Les "femmes libres", et les hommes, de notre monde bénéficient de cela aussi. Je veux dire que les femmes et les hommes occidentaux ont plus de temps libre et les ressources financières nécessaires pour jouir d'une vie sexuelle satisfaisante. Merci à l'exploitation des femmes pauvres dans le Tiers Monde. Les "sœurs" des pays pauvres sont les victimes oubliées de notre "libération".

Sincèrement.

Fecha: 13/08/2011 11:07.


gravatar.comAutor: Emilio

Se vanter de la "liberté sexuelle" dans un monde comme celui-ci, il me semble insultant pour ceux qui n'ont aucune liberté.

Ce ne pas beau se vanter d'avoir trop mangé avant la faim.

Et non, mes copines ne se plaignent pas des hommes.

Je t'embrasse.

Fecha: 13/08/2011 11:33.


gravatar.comAutor: Gatopardo a Emilio

Emilio: Je me vante de la liberté des hommes qui ne m'aiment plus, par example.

PS.

Si ce n'est pas trop cher je voudrais avoir aussi de la bonne et belle conscience: mais il me faudra la demander à l'Espagne, parce qu'ici, au Méxique, ça coûte la vie.

OTROSÍ:

"La pornographie n'est pas dans mon cul, mais dans vos yeux" -que disait ma voisine.

Fecha: 13/08/2011 18:48.


gravatar.comAutor: Emilio

Mon commentaire précédent n'était pas à sa place, peut-être. Nous avons parlé de choses différentes. J'apprécie beaucoup de choses que vous écrivez sur le Mexique, par exemple. Et j'apprécie aussi la joie de vivre que vous aimez.

Fecha: 15/08/2011 10:17.


gravatar.comAutor: Gatopardo

Il faut avoir le courage de soulever la jupe à la verité.

Elles l'on dit mieux que moi ce que je pense sur les hommes et les femmes et tout le reste:

http://www.aspasie.ch/

http://www.colectivohetaira.org/web/

http://www.sinembargo.mx/opinion/author/sanjuanamartinez

Et pour pas me répéter:

http://gatopardo.blogia.com/2006/090901-haciendo-amigos.php

Je t'embrasse!

Fecha: 16/08/2011 04:09.


Añadir un comentario



No será mostrado.







Gatopardo

Es norma de Gatopardo,
si alguien se pone a tiro,
sea plebe, sea duunviro,
que no se escape sin dardo.
Si la víctima en cuestión
es melifluo y sin humor,
y persiste en el error,
va derecho al paredón.
Si es honesto ciudadano,
observador de la ley
y santurrón como buey,
le colgamos un campano.
Si mujer y sufridora,
y nos cuenta su diario,
que alegre su antifonario
y se haga acosadora.
Si tiene cierto interés
por mostrar carné y nombre,
que luego no se asombre
si recibe algún revés.
Bienvenidos los goliardos,
golfos, rebeldes y bordes,
mentes inmisericordes,
por apellido: Bastardos
Y que no nos den la lata
ni meapilas ni legales:
somos los Irregulares,
somos gente de Zapata.

Temas

Archivos

Enlaces

Bitacoras.com

TOP Bitacoras.com para México


Blog creado con Blogia. Esta web utiliza cookies para adaptarse a tus preferencias y analítica web.
Blogia apoya a la Fundación Josep Carreras.

Contrato Coloriuris